• La cérémonie d'ouverture de La Boutique Paysanne du Plateau le mercredi 03 mai 2017 à 16h00 au sein de la Chambre d'Agriculture
  • Rencontre des points focaux des Chambres Régionales d'Agriculture avec le Ministre de l'Agriculture  le vendredi 05 Mai à Bonahouin sous préfecture d'Akoupé

  • Cérémonie de lancement du Salon de l'Agriculture et des Ressources Animales  le 04 Mai 2017 à l'hôtel le Radison Blu

  • La cérémonie d'ouverture de La Boutique Paysanne du Plateau le mercredi 03 mai 2017 à 16h00 au sein de la Chambre d'Agriculture

  • Séance de travail entre  le Président de la Chambre d'Agriculture et les différents points focaux des Chambres Régionales d'Agriculture le  mercredi 03 Mai 2017 à la Chambre d'Agriculture

Le Reseau des Chambres d'Agriculture de l'Afrique de l'Ouest

Renforcement des capacités humaines

Le RECAO rapproche les acteurs de terrain et la recherche

Le Réseau des chambres d’agricultures d’Afrique de l’Ouest (RECAO) s’est fixé comme objectifs, à sa création en 2001, de contribuer à la professionnalisation de l’agriculture en Afrique de l’Ouest à travers la formation et l’information de ses membres et de façon générale des acteurs du secteur privé agricole. Il entend également créer les conditions du renforcement du dialogue entre les acteurs publics et privés agricoles. En vue de l’atteinte de ces objectifs, le RECAO a adopté un plan stratégique 2013-2017. Le RECAO a en outre pu obtenir la signature de deux conventions d’appui avec l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). La mise de la première convention s’est matérialisée, en décembre 2012, par l’octroi d’un appui financier ayant permis au renforcement institutionnel conséquent du Réseau quand la deuxième convention est destinée au financement partiel de son plan stratégique en vue d’accompagner l’UEMOA dans la réalisation du programme détaillé de ses cinq filières prioritaires. Que sont le riz, le maïs, le coton, le bétail viande et l’aviculture. C’est donc dans l’optique du renforcement des capacités humaines que s’est ouvert, mardi dernier, un atelier sur le concept de plateforme multi-acteurs d’innovation. Cette rencontre d’Abidjan, ont relevé les différents intervenants, vise à renforcer les liens entre la recherche et les acteurs de terrain. Pour le président de la chambre nationale d’Agriculture de Côte d’Ivoire, Bamba Sindou, la recherche et l’innovation constituent le fer de lance de l’agriculture. « Si cette recherche est pratiquée dans une symbiose parfaite entre les chercheurs, les agriculteurs, les transformateurs et toutes les parties prenantes, elle peut constituer pour nos activités un levain capital », a-t-il fait remarquer. Précisant que l’objectif de ces assises « est de vulgariser cette pratique auprès des agriculteurs et des agricultrices afin de tisser une alliance entre eux et les acteurs dédiés à la recherche ». Bamba Sindou a rappelé la perte inestimable que constitue pour le Niger, le RECAO et l’Afrique de l’Ouest la disparition du président Bello Boubacar, « un passionné d’agriculture et d’élevage qui avait pour crédo le développement rural ». Une minute de silence a été observée en sa mémoire. Président par intérim du RECAO, le président de la confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton du Mali, Bakary Togola a salué cette approche entre les agriculteurs et la recherche pour le développement de ce secteur d’activités. Il a invité les différentes chambres d’agricultures a s’impliquer dans l’organisation des structures du monde rural. Pour lui, seule l’union peut être facteur de meilleurs résultats. « L’Afrique n’est pas pauvre, elle a des potentialités, il suffit de se mettre au travail », a-t-il exhorté. Le ministre de l’Agriculture et du Développement Rural par la voix de son représentant, Konan Yocoly Eugène, a fait savoir que la recherche et l’innovation sont porteuses de progrès qualitatifs dans le domaine agricole. « La pratique des plates-formes multi-acteurs d’innovation nous enseigne que l’innovation n’est pas à sens unique, qu’elle n’est pas la chasse gardée des seuls chercheurs mais requiert l’apport de toutes les parties prenantes à savoir producteurs, acheteurs, transformateurs, chercheurs, etc. », a indiqué Konan Yocoly Eugène. Avant de déclarer ouverts les travaux de cet atelier qui s’achèvent vendredi prochain. Le Recao regroupe les chambres nationales d’agriculture du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Mali, du Niger et du Togo ainsi que les délégations du Sénégal et de Guinée Bissau, non encore érigées en chambres d’agriculture.

Stéphane Beyniouah

Rôle et missions

 

Les Chambres d'Agriculture qui sont des institutions professionnelles et représentatives au service du monde rural, ont pour ressortissants les professionnels exerçant à titre principal dans les secteurs d'activité prédéfinis ci-après : Agriculture, Elevage, Pêche et Exploitation forestière.

Les Acquis

 

Les chambres d'agricultures ont bénéficié de conditions favorables, en premier lieu la volonté politique constante  du gouvernement et en deuxième lieu l'appui des partenaires nottament la FAO, le PNUD, l'ACDI, l'USAID, la banque mondiale, la coopération néerlandaise, la coopération française et l'UE.

Nos Engagements

 

A travers son président, elle s'est vue confier des responsabilités dans ces organisations, à savoir: vice-président du réseau des chambres d'agriculture de l'afrique de l'ouest (RECAO), 1er vice-président du comité des agriculteurs africains de la fédération internationale des producteurs agricoles (FPM).

Chambres d'Agriculture © 2015